Non classé

Miyawaki : le sanctuaire de la forêt

L’archipel du Japon permet d’entrevoir l’animisme d’une religion au regard des formes et esprits de la nature, le shinto. Permettant d’entendre murmurer « la voix des dieux » (kamis). Chaque montagne, arbre, flux d’eau prend immédiatement sa place et permet au divin paysage de raisonner avec la terre et le ciel, c’est là toute la beauté autant contemplative que commémorative malgré toute l’activité et l’urbanisation du territoire.

C’est autour de ces temples que figurent une scénographie paysagère établie avec le plus grand soin dans le respect de la nature et en parcimonie avec les formes ainsi que l’activité humaine (touristique et monastique). Cette pratique animiste remonte au III ème siècle av. JC, au début de la riziculture. Elle permettait de former l’éthique paysagère si chère à la vie sr terre, et permettant à l’équilibre forestier d’être sauvegardé grâce á la gestion du cycle des eaux. C’est dans ce contexte bien particulier que se crée une divine relation entre l’homme et la vie. Chaque temple est intégré dans le respect de la nature primordiale, permettant à la terre de vivre en harmonie et dans une parfaite plénitude.

L’activité humaine, l’architecture et la nature ne sont pas dissociées. Elle contribuent á former l’harmonie

Akira Miyawaki est un botaniste japonais de 90 ans aujourd’hui, diplômé en Biologie à l’université d’Hiroshima en 1952, il est un expert en biologie végétale et professeur à l’université nationale de Yokohama. Après avoir observé attentivement la correspondance des forêt au travers des aménagements de l’homme, il a élaboré et mis en pratique une méthode de reforestation ; « Senzai Shizen Shokysei », soit la « végétation potentielle naturelle ».

Une selection de plantes dites indigènes d’une région est établie grâce á la théorie des correspondances, elle permet de bâtir le seuil paysager de la forêt en devenir, les plantes sélectionnées sont toujours issues d’un domaine naturel en lien. Chaque arbre voyage sur son propre territoire pour ne pas détruire la chaine forestière et les energies qui circulent au travers des générations. Lorsque les plants ont un ou deux ans, ils sont replantées sur des terrains prêts à accueillir les nouveaux venus. Les sols sont naturellement riches en matière minérale et végétale. Dans le cas contraire un ajustement se doit d’être implanté afin que la terre retrouve d’elle-même le foyer naturel correspondant aux attentes des plants. (tout commence par la prière pour le shintoïste).

Une fois le seuil forestier implanté, toute essence d’arbres peut s’implanter en installant des natives de la même zone (entre 12 et 30 essences différentes). arborescents en tout genre, arbustes, bocages merveilleux et canopées luxuriantes peuvent voir le jour dans le respect de la neutralité de la terre (voir Ph). Les plants endogènes et exogènes peuvent aussi contribuer á un bon équilibre dans certaines conditions environnementales (exemple : hybridation naturelle mélèze européen et japonais , voir projet « Towards a European larch wood chain« ). Par ailleurs, Un espace contenté horizontalement et verticalement stocke plus facilement le carbone. Tout procède ainsi à créer des forêts qui ne se dégradent pas et permettent un potentiel de régénation élevé pour la vie qu’elle abrite (voir Shinrin Yoku).

Le modèle de Goldberg insiste sur le phénomène compétition inter-espèces, cependant il existe aussi des modèles qui mettent en place l’interaction et la facilitation (au travers de la competition) permettant une regulation partielle des activités entre espèces. Au travers de la méthode Miyawaki, il est possible former des socio-écosystèmes pointus permettant de filtrer l’adversité inter-espèces par la synergie diffluences et d’influences relatives au terrain. Ces interactions sont valables entre arbres et insectes.

Par ailleurs la forêt est également un système Hydro-écologique. Les forêts réduisent les écoulements de la saison sèche au moins autant que la production annuelle d’eau. Elles sont le puisard autant que le filtre de notre planète. C’est cette dimension que nous devons en premier lieu étudier. En effet, Les forêts naturelles et les plantations bien gérées peuvent préserver les approvisionnements en eau potable tandis que les forêts plantées dans des zones agricoles et urbaines peuvent réduire les polluants. Les forêts protègent les sols et réduisent les taux d’érosion et la sédimentation des cours d’eau. Les forêts peuvent contribuer à réduire le stress thermique auquel seront soumis les organismes quand le réchauffement climatique s’intensifiera. la gestion et la remise en état des forêts tempérées et tropicales qui contribuent à l’approvisionnement en eau des communautés. Pour exemple, la ville de Lausanne, située au bord du lac de Genève, en Suisse, compte 136 000 habitants. Elle possède environ 16 km2 de forêts qui lui fournissent à peu près 8 pour cent de ses besoins en eau potable.

Plus de 3000 forêts ont déjà été créées avec cette méthode. Resistantes au aléas de la météo et des conditions climatiques, elles sont un nouvel espoir pour synergie naturelle. Elle donne naissance à un écosystème unique régulant les eaux de la terres et fluidifiant l’air pour des générations. Cette méthode de plantation peut permettre á un mètre carré de contenir jusqu’à trois arbres, les arbres poussent très proches les uns des autre et offrent un réseau racinaire doué de multiples énergies. La productivité (biomasse) de la flore du sous-bois augmente considérablement lorsque l’on passe de 2% d’éclairement relatif correspondant à un sol nu à environ 15%. Elle continue à augmenter par la suite avec l’éclairement mais de façon moins rapide pour atteindre une asymptote vers 40 % d’éclairement relatif. La lumière permet aussi cette richesse organique jusqu’en sous-sol, le coeur de la forêt. Cette autorisation permet à chaque forêt d’être riche et indépendante de surcroit, elle recycle l’air et purifie la biomasse tout en vitalisant la biodiversité. La connaissance de la forêt, l’implication environnementale, la gestion de l’harmonie du territoire, voici le plus grand acte citoyen terrestre et la réponse au réchauffement climatique.

Amis de la forêt. Bienvenue á la tempérance climatique.

La méthode ne se réfère ni au passé ni à l’avenir de la région, elle donne à vivre la forêt telle qu’elle est dans sa constitution jusqu’à son apparition prochaine dans les 20 á 30 prochaines années. Elle fait apparaitre des forêts denses, dessinées en harmonie avec la lumière et en accord avec le cycle des eaux, donc peu destinées à la convoitise. Elle fait naitre la conviction intime que le sol ne nous appartient pas dans un registre boisé, autonome et collectif. C’est aussi par le biais de ces forêts que peut émerger la protection et la rénovation du bâti et des traditions. Ces forêts sont le symbole de milliers de générations pour la dévotion á la nature de l’univers, elles sont la clé d’une humanité plus sensible á son environnement, plus utile dans le présent.

Le botaniste japonais a planté plus de 40 millions d’arbres dans quinze pays du monde. En moins de trente ans, il fait pousser des forêts primaires sur des sols dégradés par l’activité humaine. Exposant la qualité des forêts ancestrales du début du néolithique (post aire glacière), le professeur japonais estime qu’il y a des plantes qui n’ont pas ou plus la résistance aux dérèglement climatique que nous vivons actuellement. Pourtant, Ici dans la forêt, Tout est un, maintenant.

七株の萩の千本や星の秋 

 nana-kabu no hagi no chimoto ya hoshi no aki

Les sept arbres de lespédèzes deviendront mille – L’automne des étoiles

Matsuo Basho ( 1644-1695 )

Au mois de Juillet, pour célébrer la fête des étoiles et les soixante-dix-sept ans de la mère de Sodō, nous, sept poètes, avons choisi chacun une des sept plantes dáutomne, employées dans les waka du Man’yō, pour thème de nos haïkus, souhaitant ainsi vivre aussi longtemps que les sept anciens poètes chinois. (référence aux 7 immortels)

0 comments on “Miyawaki : le sanctuaire de la forêt

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :